„HAUS DES EIGENSINNS" - MUSÉE DE LA BEAUTÉ INSENSÉE

Action T4: 1939 - 1945

„Tiergartenstrasse 4 - Honneur aux victimes oubliées.

„Tiergartenstrasse 4, c´est à cet endroit que fut organisé à partir de 1940 le premier meurtre en masse Nazi; il fut nommé d´après cette adresse „Action T4".

De 1939 à 1945, presque 200 000 êtres humains sans défense ont été mis à mort. Leur vie était qualifiée de „vie sans valeur", leur assassinat s´appela l´"Euthanasie". Ils moururent dans les chambres à gaz de Grafeneck, Brandenbourg, Hartheim, Pirna, Bernbourg et Hadamar, ils moururent d´exécutions-commandos, de faim ou par empoisonnement planifiés.

Les auteurs sont des hommes de science, des médecins, des infirmiers, des membres de la justice, de la police, du service de la santé et du travail. Les victimes étaient pauvres, désespérées, insubordonnées, ou avaient besoin d´aide. Elles venaient de cliniques psychiatriques ou d´hôpitaux pédiatriques, d´hospices de vieillards et d´institutions sociales, d´hôpitaux et de camps d´internement.

Le nombre des victimes est élevé, par contre le nombre d´auteurs condamnés est minime."

Inscription sur la plaque commemorative T4.

La collection Prinzhorn - témoin de la beauté insensée.

La collection Prinzhorn regroupe environ 6 000 dessins, aquarelles, textes et sculptures de pensionnaires d´établissements psychatriques situés sur tout le territoire germanophone de 1880 jusqu´à 1933. Elle devint surtout connue par le livre „Portraits de malades mentaux", paru en 1922. Cette création à caractère immédiat inspira des artistes d´avant-garde - C´est ainsi, par exemple, que l´expressioniste Paul Klee trouva réponse à sa recherche sur les „pré-fondateurs de l´art". Ce rapport menèrent les national-socialistes à juger l´art moderne comme étant aussi „dégénéré" („entartet") que les êtres humains en psychiatrie.

Monument commémoratif et musée sur le lieu du crime.

Ce témoignage historique sur la créativité d´Ãtres humains socialement stigmatisés se trouve jusqu´à aujourd´hui dans la cave de la clinique psychiatrique de l´Université d´Heidelberg - bien que les oeuvres n´aient jamais éte acquises de fa¸on légale.
Le fait de justement mettre en place la collection dans la rue „Tiergartenstrasse 4" constitue de la sorte une nomination - une pensée - aux victimes des destructions de masse systématiques en Allemagne. Une galerie marchande proposant l´art actuel des persones concernées, une bibliothèque, une librairie et un café doivent compléter l´exposition.

C´est ainsi qu´une idée prend forme.

• Il existe déjà une ébauche architectonique du bâtiment qui est à construire.
• Des dons ont lieu pour ce projet.
• Le musée est supporté par un cercle de piliers.
• La présentation de l´exposition et le fonctionnement du musée doivent rester la propriété des persones concernées de la psychiatrie regroupés dans les associations fédérales et nationales.

C´est ainsi que doit s´établir une réflexion aboutissant à l´arrêt des catégories „normal" et „dégénéré" („entartet").



Si vous voulez soutenir ce projet, adressez-vous s´il vous plaît au bureau d´initiative à l´adresse suivante :

Buero "Haus des Eigensinns", Vorbergstrasse 9a, 10823 Berlin, Allemagne.
Tel. ++49-30-787 43 34, Fax: ++49-30-782 89 47

 

HOME
Impressum